Show Buttons
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google Plus
Partager sur Linkdin
Contact us
Hide Buttons

Conférence de l’ONG Defense Children International sur le traitement des enfants palestiniens par l’État d’Israël

22 enfants palestiniens tués par l'état sioniste d'Israël

Nous avons assisté, le 13 septembre, à la conférence de l’ONG Defense Children International accueillie à la librairie Résistance de l’association CAPJPO – Europalestine, à propos du traitement des enfants palestiniens par l’État d’Israël. Le moins que l’on puisse dire c’est que le rapport présenté par cette ONG fait froid dans le dos !

Depuis la 2e intifada, l’ONG recense plus de 2000 assassinats d’enfants palestiniens. Les deux tiers ont été victimes des bombardements sur Gaza. Rien qu’à l’été 2014, les bombardements ont tué 400 enfants.

En dehors des morts, nombreux sont les enfants enlevés, incarcérés et/ou torturés par l’armée d’occupation. Chaque année, 700 d’entre eux passent par les tribunaux militaires israéliens. À ceux-là s’ajoute l’ensemble des enfants qui sont arrêtés et incarcérés pendant des semaines entières et qui ne sont pas jugés car trop jeunes, les enfants palestiniens pouvant encourir des peines de prison dès 12 ans.

La plupart des enfants qui passent par les geôles israéliennes sont victimes de rapts réalisés la nuit par l’armée. Les conditions d’incarcération laissent de gros traumatismes aux enfants. Ils sont battus, mis à l’isolement dans des cellules de 1 mètre sur 2, torturés physiquement et psychologiquement.

La durée moyenne d’incarcération pour un simple interrogatoire est de 14 jours. Les enfants qui passent au tribunal sont condamnés à des dizaines d’années de prison pour de simples jets de pierres sur des blindés israéliens. Les enfants ne peuvent pas bénéficier d’avocats avant leur comparution au tribunal et ils sont jugés par des juges qui sont eux-mêmes des colons. Israël fait tout son possible pour ne laisser aucune preuve. Ils gardent les enfants jusqu’à ce que leurs blessures ne soient plus visibles et jugent à huis clos. Il va sans dire que la justice militaire n’obéit pas aux lois internationales qu’elle bafoue allégrement, la justice civile étant réservée aux Israéliens.

Des campagnes de prévention sont réalisées en conséquence dans les écoles palestiniennes pour préparer les enfants, car dans certaines zones toute la population est passée par les geôles israéliennes. On apprend aux enfants à revendiquer en permanence leurs droits à leurs bourreaux, car dire simplement « j’ai le droit », avoir un comportement actif et revendicatif aide l’enfant à ne pas céder.

Comme l’a conclu l’intervenant Ayed Abu Eqtaish, cette campagne de terreur est un échec, car la résistance palestinienne continue toujours !

Honte à l’État criminel et colonial israélien ! Soutien à la résistance héroïque du peuple palestinien !

Partager
Share On Twitter
Share On Linkdin
Contact us